Appel d'offre public : la fin du papier

Annoncée depuis 2016, la réforme est désormais actée. Depuis le 1er octobre, toutes les réponses à appel d’offre public de plus de 25 000 euros (hors taxes) doivent être dématérialisées.

 

Cette obligation répond à différents objectifs : écologiques, économiques mais aussi de sécurité, de confidentialité, de traçabilité et d’intégrité.

En effet, l’acheteur ne pourra avoir accès au contenu de l’offre qu’une fois la procédure close. Cela empêchera, dès lors, toute modification. Mais, aussi nécessaire et pertinente soit-elle, cette réforme nécessite pour les entreprises de modifier leur organisation interne et d’acquérir certaines compétences. Quelles plateformes de dématérialisation utiliser ? Qu’entend-on par certificat et signature électroniques ? Comment archive-t-on les réponses ? Autant de questions qui nécessitent un accompagnement.

Pour y répondre, le GNFA a mis en place une formation d’une journée. Composée d’exercices et de mises en situations, elle parcourt tous les aspects de la dématérialisation. Mieux armés, les acteurs intervenant pourront répondre aux appels d’offres publics sans risque de voir leur proposition refusée pour non-respect des procédures. Avec l’acquisition de réflexes et la mise en place de process, les réponses gagneront en efficacité.

Notre formation :

La réponse dématérialiséé aux marchés publics.
Réf. 11519

Durée : 1 jour (7 heures)

Pour tous renseignements, contactez votre conseiller-ère-en formation.