Applications concrètes

Projet eConcept

Est-il possible « d’industrialiser » la production de supports pédagogiques ? Difficile, mais la nécessité économique imposait de relever le challenge technique. La réponse : eConcept. Cet outil permet de structurer les contenus, de les partager entre utilisateurs, de gérer le multi-langue, et au final de générer automatiquement les supports. L’ensemble des supports de formation est concerné :

  • Support stagiaire au format PDF
  • Guide formateur au format PDF
  • Diaporama formateur au format PDF
  • Contenu Web – Rapid learning au format HTML ...

... et bientôt :

  • Publication sur tablette (Andoïd ou iOS)

De nombreux avantages

Homogénéité : la génération automatique des supports permet d’avoir une charte graphique homogène, avec une mise en page automatique. Les contenus le sont également. Capitalisation : chaque unité pédagogique peut être utilisée dans plusieurs supports. Mises à jour : lorsqu'elles sont nécessaires, elles touchent seulement les unités pédagogiques concernées, il reste à sélectionner les supports qui doivent être regénérés.

My e-learning is rich !

Le e-learning constitue une réponse complémentaire à la formation présentielle et permet d’apporter des solutions, à des problématiques de temps et de distance, comme :

  • Déployer simultanément des formations homogènes
  • Former en s’affranchissant des contraintes de temps et de lieu
  • Réduire ses coûts de formation et optimiser le ROI
  • Permettre à l’apprenant de développer des compétences à son rythme
  • Mieux cibler les parcours de formation en fonction des besoins

Le GNFA s’appuie sur son expertise de plus de 40 ans dans la formation présentielle et intègre depuis plus de 10 ans des solutions 100% e-Learning ou mixtes. Aujourd’hui nous pouvons proposer différentes formules sur mesure dont :

  • Le Rich Learning
  • Le Rich learning ++

Ces deux versions diffèrent dans leur durée, leur niveau d’inter-activité, leur médiatisation mais aussi de par leurs outils pédagogiques pour répondre à vos contraintes (coût, délai…) et objectifs de formation. Elles vous permettent de vous former à distance de façon performante et personnalisée.

Quelles autres prestations ?

Des extranets sur mesure

Les extranets que nous développons par le PMSI permettent au GNFA de mettre à disposition de ses partenaires, ses clients ou ses salariés des informations issues du système d’information du GNFA ou d’une autre plateforme. Pour le commanditaire, il est souvent difficile de se projeter dans l’outil final.

C’est pourquoi les plateformes spécifiques sont développées « à façon » en fonction des besoins des clients. Le rôle du PMSI consiste à recueillir les besoins, à établir un process d’utilisation, à proposer des maquettes, … Peu à peu le commanditaire « mûrit » son projet : des adaptations seront réalisées au fur et à mesure de la mise à disposition des différentes fonctionnalités de la plateforme. Si le commanditaire investit du temps, en phase de conception et au cours de la réalisation, le PMSI, lui, est en permanence à ses côtés pour assurer la mise en oeuvre, l’assistance technique, la maintenance évolutive et la corrective.

Service après-vente du GNFA... Bonjour

Pour le déploiement d’une nouvelle application, pour la mise en place de sessions de formation à distance, il faut administrer les plateformes d’accueil du projet et proposer aux utilisateurs une solide assistance. C’est l’équipe « Exploitation » du PMSI qui assure la maintenance et la pérennisation du produit dans sa phase de déploiement puis d’exploitation. Cette maintenance, dite opérationnelle, recouvre de nombreuses modalités allant de l’hébergement des applications au reporting en passant par la planification ou l’assistance en ligne, la diffusion des mots de passe… Composée de deux hotliners, d’un webmaster et d’un ingénieur systèmes et réseaux placés sous la responsabilité d’un chef de projet, l’équipe prend en charge les différentes prestations d’exploitation du projet.

5 000 appels par an

En formation à distance, ce sont plus de 25 appels par jour auprès de notre assistance. Aider à la connexion, diagnostiquer un dysfonctionnement, sont les missions les plus courantes dévolues aux hotliners.

L’équipe a également en charge la production de documentation produit, le déploiement et la maintenance des plateformes e-learning dédiées au client, ainsi que le développement de sites web basés sur des technologies CMS (Content Management System – Système de gestion de contenus) telles que Typo3. Forte de ses dix années d’expérience, l’équipe Exploitation est le partenaire privilégié pour l’accompagnement des clients du GNFA sur tous les types de produits en ligne développés par nos soins (extranets, sites web, applications pour tablettes et smartphone, formation à distance).

Des contenus multilangues

Russe, roumain, portugais, flamand : il faut bien que le PMSI parle toutes ces langues et bien d’autres, puisque depuis des années le GNFA s’exporte dans le monde entier.

Les supports de formation, les plateformes, les systèmes d’évaluation, les documents de communication doivent donc être non seulement traduits, mais souvent « localisés », c’est-à-dire adaptés aux éventuelles spécificités culturelles du pays concerné. À ce jour des centaines de supports et des dizaines de domaines de formation et d’évaluation ont été traduits dans plus de 10 langues.

Bien traduit, bien présenté

Nos partenaires de traduction / localisation sont recrutés avec soin. Ils sont spécialisés dans la traduction technique, et tout spécialement dans le monde de l’automobile. Nous pouvons donc garantir à nos clients le respect de la cohérence terminologique et lexicale des supports pédagogiques. En outre, grâce à son équipe d’infographistes, le PMSI peut intervenir sur tout type de support en garantissant une mise en page de qualité après la traduction. Nous offrons ainsi une solution clé en main à nos clients, qui peuvent exploiter immédiatement les supports traduits.

SPICA-GNFA

Un Système de Planification, d’Information et de Communication pour l’Automobile

La mise en oeuvre de plans de formation pluriannuels pour des entreprises de taille importante nécessite de nombreux échanges d’informations entre le client, les différents services du GNFA, et parfois le conseiller ANFA. La création de la plateforme SPICA-GNFA permet de mettre les informations à disposition de tous : Service Formation ou RH du client, managers ou collaborateurs.

Né au Département Commerce et Services, SPICA-GNFA est interfacé avec le système de planification et de gestion des formations du GNFA, "Oméga", afin que les stages, sessions, inscriptions, … soient mis à jour toutes les nuits. Le système est destiné à toutes les entreprises qui souhaitent se doter d’un outil de suivi des plans de formation de leurs salariés, y compris pour les formations qui ne sont pas animées par le GNFA.

Un outil fonctionnel

Grâce au calendrier de stage, chaque utilisateur peut consulter les sessions, le lieu, les inscriptions … et accéder aux documents mis à disposition. Des quiz entrée/sortie et la gestion d’un plan d’actions permettent un suivi individualisé. Le formateur peut renseigner un bilan suite à chaque stage. Tous ces éléments peuvent être exportés et analysés lors de bilans avec le client, pour améliorer progressivement le projet.

L’allègement administratif du suivi individuel de chaque stagiaire et du suivi global du projet, la dématérialisation des documents, la communication en temps réel, ont une incidence bénéfique sur les coûts, directs et indirects !

Immersivité et mobilité

Depuis 2009, le PMSI conçoit et développe les outils pour utiliser, dans le cadre de la formation et de l’évaluation, des environnements immersifs. L’immersif, qu’est-ce que c’est ? C’est un monde artificiel créé par un ordinateur dans lequel un ou plusieurs utilisateurs peuvent agir. Les premiers développements en ont été réalisés dans le cadre des projets R&D Simar3D et EVEMA :

  • Simar3D, qui avait pour but d’étudier la faisabilité pédagogique et technologique de l’utilisation d’environnement immersif pour la formation, nous a dotés d’un socle technologique.
  • EVEMA, qui consistait à réaliser des évaluations dans des environnements immersifs, nous a ensuite permis de développer et d’améliorer notre maîtrise de ce type d’environnement.

Des applications diversifiées

Cette base technologique, issue du développement des mondes immersifs, nous permet de produire différents types d’applications :Des applications orientées simulateurs : elles empruntent au jeu vidéo la technologie nécessaire à afficher un environnement immersif.

C’est ensuite la réalité d’un système technologique qui est reproduite. Dès lors nos applications laissent l’utilisateur libre d’agir sur le système : conduire un véhicule,prendre des mesures dans un moteur pour effectuer par exemple une recherche de pannes, etc.

Des applications orientées Serious Game : un « serious game » ou « jeu sérieux » combine des intentions pédagogiques avec des ressorts ludiques issus des jeux vidéos. Il faut parfois que l’utilisateur soit motivé par le jeu pour continuer d’apprendre !Par exemple, l’apprentissage de la procédure de consignation d’un véhicule électrique peut ainsi être stimulé par l’ajout d’un challenge entre utilisateurs.

Des publications multicanaux

L’ensemble de nos développements est aujourd’hui réalisé avec le moteur de jeu Unity3D. Ce moteur est également utilisé par de nombreux studios français et internationaux et nous permet maintenant de publier nos applications sous toutes les plates-formes (PC, Web, IOS, Android, Windows Phone,….) et sur les nouveaux supports mobiles (smartphones et tablettes).

Nous sommes également en mesure de réaliser des applications de réalité augmentée, qui permettent à l’utilisateur de combiner le monde réel avec des informations virtuelles. On peut ainsi par exemple scanner des « QrCodes » ou des photos pour donner accès à des sources d’information, ou superposer un objet virtuel au réel pour montrer le fonctionnement d’un système complexe.

Les labos

« Un manque d’application pratique. C’est ce qu’il manque aux formations en Russie ». Le constat fait par Patrice Martin, chef du département Commerce International avait beau être juste, il paraissait compliqué d’y remédier pour une question d’espace et de coût. Le DCI et le PMSI ont donc réfléchi conjointement pour trouver une solution. Après diverses recherches, les laboratoires pédagogiques techniques ont vu le jour.

Ce nouveau concept permet de remplacer les véhicules pédagogiques par des maquettes interactives pour :

  • Appréhender en profondeur un système de pilotage électronique moderne
  • Réaliser des mesures dynamiques de systèmes embarqués sur des modèles récents tels que ABS, ESP, climatisation…
  • Enregistrer toutes les manipulations, démarches de contrôle que les élèves mettent en oeuvre pour ensuite pouvoir les analyser.

Ce procédé est une réponse efficace pour palier au manque de place (un atelier peut accueillir jusqu’à six postes d’applications pratiques sur véhicules léger), de véhicules pédagogiques…

Actuellement présent en Russie et en Côté d’Ivoire il va être proposé à d’autres pays.