Et demain ?

En 2013, pour tenter de répondre aux évolutions des modalités de formations, et aux contraintes logistiques liées à la formation, le PMSI, chef de file d’un consortium de 6 partenaires (GNFA, ECA FAROS, SUPÉLEC, Le CERV, DYNAMIXYZ, VOXYGEN), remporte l’appel à projet FUI 15 (Fond Unique Interministériel) grâce au projet MILES.

Responsive design

Le développement du marché des tablettes et des smartphone a conduit le GNFA à se lancer dans une vaste étude. Nous voulions mesurer les bénéfices pour la pédagogie ainsi que les éventuelles économies que pourraient représenter l'usage de ces différentes interfaces si elles devaient remplacer le support papier lors des sessions en présentielle.

Une première étape a été franchie sur les activités e-learning par la mise au point d’un navigateur multisupport (PC et tablette) qui a été déployé en septembre 2014. Plusieurs modules e-learning ont été livrés à Autodistribution et à l’ANFA. Les vendeurs d’Autodistribution, notamment, suivent leur formation en ligne à travers leur iPAD.

Concernant les sessions présentielles, les TP utilisés sont tous disponibles pour les tablettes puisqu’ils sont livrés sous forme d’applications pour PC, tablette Android et tablette iPAD.

L’évaluation en ligne est également impactée par le déferlement des tablettes, les travaux sont en cours afin d’adapter l’affichage des gabarits de questions à ce type d'écran.

Le PMSI a développé une application spécifique destinée à évaluer les salariés de site de production dans le domaine de l’agro-alimentaire. Cette application propose des quiz déployés sur une ou plusieurs tablettes. Les quiz peuvent être parcourus sans connexion internet. Les données sont ensuite synchronisées et centralisées sur un portail web dès qu’un réseau wifi est disponible. Les résultats de ces quiz sont consultables soit directement sur les tablettes soit sur le portail web.

Le PMSI a également développé une application destinée à diffuser la culture bretonne à travers de nombreuses thématiques. L’application dispose d’un système de géolocalisation. Un système de navigation permet d’afficher le contenu des dossiers par recherche textuelle, carte interactive et frise chronologique. Cette application est disponible sur Appstore d’Apple et Playstore de Google.

Par ailleurs, nous avons lancé l'étude d'une application interactive d’animation de stage en présentiel. Cette étude est centrée autour d’une tablette du formateur qui pilote des tablettes stagiaires. Les contenus sont multiples : quiz, supports e-concept, animation 3D, vidéo, TP interactif. Dans le cadre des quiz proposés sur la tablette des stagiaires, le formateur pourra suivre en direct l’avancement et les réponses données. L’ensemble de ces fonctionnalités sont conçues en parallèle d’une réflexion sur l’intégration de telles applications dans l’architecture logicielle et le SI du GNFA (e-concept, e-profil, gestion de la formation, plate forme e-learning…) dans le cadre des conférences "Mobilité durable" organisée par l'ANFA, à destination des formateurs et enseignants des CFA et Lycées automobile, le PMSI a développé 3 applications pour tablette et smartphone. La première est une application smartphone (Androïd et IOS) d’information auprès des participants sur les lieux, contenus et date de ces conférences. Une autre application propose des quiz.

La dernière propose une expérience de réalité augmentée autour des systèmes électriques des véhicules.

Dans le cadre de Miles, le PMSI développe une nouvelle application de réalité virtuelle. En combinant l’utilisation d’un casque de réalité virtuel et un smartphone, elle immergera l’utilisateur dans l’environnement d’une automobile et le guidera dans sa découverte du véhicule.

Des nouvelles tendances se créent. D'un côté les réseaux dits « sociaux » font circuler le contact humain. De l'autre les réseaux dits « sémantiques » fabriquent et partagent la ressource expertise métier. Au croisement des deux on trouve le « peer-to-peer Learning » (apprentissage par des pairs). La tendance est de faire croire que l'on peut souvent se passer de la source légitime du savoir alors que l'on en est encore loin, même si la technologie semble combler les failles.

La technologie autour des environnements et des systèmes immersifs évolue très rapidement. Des capteurs nous permettent facilement de détecter et de modéliser la position du corps, du regard, des mains. Des casques de réalité virtuelle tels que l’Oculus Rift ou l’Hololens de Microsoft sont disponibles : ils offrent de nouveaux supports pour l’immersivité et ouvrent de nouveaux horizons. L’essor des objets connectés fait que nous sommes aujourd’hui tous utilisateurs de ces technologies dans la vie quotidienne : nous sommes donc prêts à les utiliser en formation ! Mais, Ce ne n’est pas uniquement l’irruption de « gadgets » qui marque ces 10 ans d’histoire, mais plutôt l’évolution des rapports aux savoirs et aux outils qui les véhiculent. Le partage prend de plus en plus d’importance.

On échange ses possessions, son temps, ses compétences, on loue et produit à la demande, etc. L’organisation verticale et centralisée est remise en cause au profit de la coopération et de l’échange de savoirs. Dans le même temps, le renchérissement de l’énergie, le coût du transport et de la main-d’oeuvre rendent la multiplication spatiale des échanges plus coûteuse. À tous points de vue, nous sommes au milieu de flux qui se croisent. Le plus difficile reste à venir, à savoir laisser de cotés les effets de mode, identifier les perspectives d’avenir et consolider les solutions éprouvées. C’est précisément sur ce point que le PMSI tient désormais son poste de veille : dans un univers mouvant,

il faut savoir garder des points de repères. C’est vers cela, entre autres qu’il tendra encore au cours des 10 prochaines années.