Multimodalité des ressources, la bonne équation

Le mix e-learning et présentiel

Comment résoudre à la fois les problèmes de temps et de coûts ?

Le e-learning constitue une réponse intelligente et tous les opérateurs de formation ont investi dans les technologies de dématérialisation de la formation. Mais aujourd’hui, force est de constater que cette modalité à elle seule ne suffit pas. Surtout pour le secteur automobile. Le transfert de compétences requiert de la pratique. Quel mécanicien se contenterait d’un didacticiel pour la consignation / déconsignation d’un véhicule électrique ? Quel carrossier se satisferait d’une formation à distance pour du débosselage sans peinture ?

Les formations dites virtuelles, c’est-à-dire, nées des technologies de l’information et de la communication, présentent de multiples avantages.

Gagner du temps

Elles permettent de préparer les stagiaires pour une formation en présentiel concentrée sur la pratique, par exemple avec des serious games consacrés à la théorie et à la méthodologie. Aujourd’hui, la plupart des formations requiert des stagiaires d’avoir suivi en amont des modules e-learning.

Réduire les dépenses

Elles permettent de réaliser des économies sur le matériel pédagogique. Un objet virtuel peut remplacer un outil de diagnostic. La réalité augmentée permet par exemple d’appréhender le mécanisme d’une boîte de vitesses sans nécessairement la démonter.

Cultiver l’excellence

La combinaison du e-learning et de la formation en présentiel, la multi-modalité des ressources pédagogiques, est la réponse la plus efficiente pour résoudre l’équation gain de temps et d’argent.

Elle permet également de conserver une qualité de formation optimale. L’objectif premier d’une formation étant qu’il y ait transfert de compétences. La formation est aujourd’hui attendue comme source de valeur ajoutée pour l’entreprise. Le collaborateur doit en revenir avec une compétence supplémentaire directement mobilisable, impactant l’activité de l’entreprise et son chiffre d’affaires.