Hopways

Accueillie pour un nouveau batch du Moove Lab dans les locaux de station F, la start-up Hopways est motivée à faire décoller son projet déjà bien engagé.

Au-delà d’une simple entreprise, leur ambition est une réponse pratique à une problématique connue par nombre de parents. Comment organise-t-on les trajets de ses enfants après l’école ? Comment être certain qu’ils arrivent à l’heure à la musique, au dessin ou à la piscine ? Parce qu’elles connaissent ce quotidien, Sophie Sabatier, Marietta Lagourgue et Anne Buffetaud décident de s’associer, bien décidées à créer elles-mêmes leur propre solution. Au départ, elles développent une plateforme collaborative qui en appelle à la bonne volonté. Chacun s’inscrit sur une plage horaire et alternativement assure les différents trajets. Mais très vite, les limites apparaissent : annulations de dernière minute, oublis, ... Il manque une professionnalisation qui s’avère indispensable quand il s’agit d’enfants. « La solution choisie se doit être sécurisée. Sinon on rajoute une angoisse supplémentaire » explique Anne Buffetaud. « C’est pourquoi, nous nous sommes associées à ceux dont c’était déjà le métier. Une société de transports pour personnes âgées. Des professionnels habitués à gérer la sécurité, la perte d’autonomie… » Les premiers contrats se mettent en place et très vite, la demande s’amplifie. Alors Anne, Sophie et Marietta décident qu’il est temps d’engager leurs propres chauffeurs et de faire grandir le projet. Mais pour cela il leur faut gagner en compétences. Qu’à cela ne tienne. « Nous avons chacune nos zones de prédilection de par nos anciennes expériences ou nos études. Mais il a fallu néanmoins se former ». Codage, législation des VTC, marketing, rien ne les arrête et elles peaufinent leur champ d’action, élargissant leur réseau sans jamais hésiter. « Le milieu des VTC est principalement masculin, nous le savions avant de démarrer et nous en avons tiré avantage. Au moins, en étant des femmes nous nous démarquons », ajoute Anne en souriant. Puis arrive l’opportunité Moove lab. Elles prennent connaissance du programme grâce à Via ID qui accompagne les start-ups dans leur développement.

Au cours de leur premier batch, elles ont pu avancer leur solution et sont maintenant présentes dans de nombreuses villes. Enthousiaste, Sophie Sabatier explique « grâce au programme d’accélération, nous avons pu bénéficier de formations théoriques et pratiques qui nous ont permis de nous renforcer et d’acquérir les outils nécessaires à la croissance de notre entreprise. Notre nouvel enjeu est d’industrialiser nos process, tout en maintenant un niveau de sécurité et d’excellence que nous avons mis en place à ce jour. L’environnement de Station F et du Moovelab, mais aussi des autres start-ups est stimulant et permet d’acquérir les bonnes pratiques plus rapidement ». Des propos qu’appuie Anne Buffetaud : « Quand nous avons soutenu devant le jury la première fois, nous avons tout fait pour que cela fonctionne. C’est une expérience unique, où tout est réuni pour que nous puissions avancer de façon plus pertinente, plus rapide. Il y a une énergie qui se dégage qui nous motive au quotidien. Nous prenons tout ce qu’il y a à prendre. Nous avons confiance en demain. »

Et devant tant d’enthousiasme, de passion et de travail, nous ne pouvons qu’être convaincus.