De nouvelles attentes

Pour appréhender l’évolution du métier de manager, il faut prendre en compte la vision du travail elle-même qui a fortement changé au cours des dernières décennies. Au-delà de la rémunération, les notions d’épanouissement et d’accomplissement personnel sont de plus en plus présentes. De nouvelles attentes émergent comme le bien-être au travail, la mobilité fonctionnelle, l’autonomie, le sens et la considération qui sont désormais au centre des préoccupations des salariés. Les équipes sont composées d’individus qui ont chacun un projet et des aspirations diverses.

Ces éléments, conjugués à la nature de la pyramide des âges, aux écarts générationnels et à des cultures différentes, de plus en plus marqués, sont autant de critères à prendre en compte dans la gestion de ces groupes. Si les différences sont source de richesses, elles peuvent complexifier les relations et nécessitent une attention particulière. L’évolution des pratiques professionnelles, des centres d’intérêt ou de la façon d’appréhender les évènements doit être prise en compte. L’arrivée de la génération Y, puis de la génération Z a bousculé fortement le cadre des relations. La fidélité des uns se heurte à l’impatience des autres, la peur du changement des uns au désir d’entreprendre des autres.

Garant de la cohésion, le manager doit d’autant plus être en capacité de s’adapter. Sa direction attend de lui des résultats, ses collaborateurs qu’il réponde à leurs attentes et les rassure.