Des métiers qui évoluent

Les commerces de détail classiques doivent désormais pouvoir passer à de la logistique industrielle et maîtriser des logiciels informatiques comme les DMS (Dealer Management System).

Ceux-ci regroupent l’ensemble des fonctionnalités nécessaires à la bonne marche d’un point de vente : la facturation, la gestion des bases de données clients, des stocks ou encore la comptabilité. Des progiciels ont aussi été pensés pour gérer les différentes opérations d’un entrepôt de stockage, de la réception à la gestion des volumes en passant par l’inventaire et la préparation des commandes.
Nous constatons donc une digitalisation importante des missions. Parmi elles, les achats en ligne sont une nouvelle donnée que les professionnels doivent gérer. En effet, même si cette pratique n'est pas encore généralisée, elle prend peu à peu de l'importance.

C’est toute la filière professionnelle qui s'en trouve impactée. Dans l’organisation d’une plateforme, un chef de vente PRA devient responsable d’exploitation et un vendeur, opérateur en call center. De même, la relation client doit être réinventée. Nous n’échangeons pas de la même façon en face à face que par téléphone. De plus, la concurrence accrue oblige la force commerciale à se renforcer et les vendeurs itinérants n’ont de cesse de chercher à étendre leur territoire. Changement de stratégie, utilisation de logiciels, modification de la relation client… tout cela entraîne une réorganisation et la nécessité d'un renforcement des compétences des collaborateurs.