Évolutions

La loi du 5 mars 2014 a posé les bases de la réforme et a mis en place un calendrier avec des dates «?échéances?» pour laisser le temps aux professionnels et aux entreprises d’agir en conséquence. Différents amendements sont venues la modifier de différentes notions. La notion de «?qualité?» ou encore le CPA font partis de ces évolutions.  De son côté le GNFA a continué de travailler pour s’adapter aux demandes. 

La qualité

Dans la continuité de la loi du 5 mars 2014, le critère sur la qualité des actions de la formation professionnelle continue a été publié en juin 2015 pour une mise en œuvre au 1er janvier 2017. Ce texte définit les 6 critères auxquels doit répondre tout organisme de formation pour être référencé par les financeurs de la qualité professionnelle (voir notre article sur le référencement du GNFA p. 7).

Le CPA

Si le démarrage du CPF a été timide, c’est dé-sormais un dispositif rentré dans les mœurs. En juin 2016 on comptait plus de  4 400 000 comptes ouverts et 850 000 formations financées. Pour renforcer son objectif d’accompagnement tout au long de la vie professionnelle, depuis le 1er janvier 2017, le CPF est désormais inclus dans un dispositif plus large : le Compte Personnel d’Acti-vité (CPA). Il comprend toujours le CPF qui permet au salarié de capitaliser des heures de formations  mais aussi désormais : 

 

  • Le CPP : Compte Prévention Pénibilité qui permet à toute personne active exposée à des facteurs de risque de pénibilité de cumuler des points, pouvant ensuite être convertis en formation, en temps partiel ou retraite anticipée. 
  • Le CEC : Compte Engagement Citoyen. Dans le même principe, certaines actions de bénévolat et/ou de volontariat ouvriront un droit à de la formation. 

Ce nouveau dispositif renforce la notion « tout au long de leur vie » pour les actifs. Il s’adresse désormais aux salariés mais aussi aux fonctionnaires et aux indépendants. Cela s’appuie sur un constat : les parcours professionnels sont de moins en moins linéaires. Il est donc important de pouvoir permettre un accompagnement en toute circonstance. En permettant à chacun de construire le parcours professionnel qui lui ressemble, le CPA a pour ambition de donner à chacun la possibilité de d’anticiper et de rebondir grâce à la formation et à l’accompagnement. 

Le CPA permet entre autres de répondre aux besoins spécifiques de certains actifs (jeunes sans diplôme, salariés peu qualifiés, créateurs ou repreneurs d’entreprise…). 

Comment l’activer ? Si vous avez déjà ouvert votre CPF, aucune démarche supplémentaire n’est nécessaire. Connectez-vous avec les mêmes identifiants sur la page www.moncompteactivite.gouv.fr. 

Si vous n’avez pas encore de compte, connectez-vous à la même adresse pour le créer. Seuls une adresse mail et un numéro de carte vitale sont nécessaires.

 

 

Le CPF, les chiffres : 

  • 4 457 301 comptes ouverts
  • + 4 300 dossiers CPF depuis 2015
  • 39% de nos stagiaires ont ouvert leur CPF
  • 24h capitalisables les 5 premières années sans utilisation puis 12h par la suite  (pour un maximum de 150 heures)
  • + 9 800 salariés ont répondu à  une évaluation certificative depuis  janvier 2016