L'injection directe essence

Tous les constructeurs développent aujourd’hui de l’injection directe essence. Effectivement, ces systèmes participent à l’amélioration du rendement énergétique des moteurs. Les gains potentiels de consommation sont de 10 à 15%. Par conséquent, les émissions de CO2 sont également réduites.

L’injection directe essence permet un fonctionnement en mode homogène et en mode stratifié.

  • Homogène : l’essence est injectée directement dans la chambre de combustion sous haute pression pendant la phase d’admission. Le mélange obtenu est homogène et stœchiométrique.
  • Stratifié : l’injection se fait pendant le dernier tiers de la course du piston en phase de compression. Le mélange est stœchiométrique près des électrodes de la bougie et très pauvre près des parois du cylindre.

Pour diminuer le cliquetis, certains constructeurs font un « mix » en deux fois, une injection pendant l’admission et la
deuxième en fin compression.

L’impact sur les compétences

L’apparition de ces nouvelles technologies entraîne, d’une part, une complexification des pannes et un manque de connaissances techniques et d’autre part, les interventions sur les moteurs à injection directe essence nécessitent d’en maîtriser le fonctionnement ainsi que de nouvelle compétences pour :

  • Appréhender le nouveau vocable qui apparait dans la documentation technique ;
  • Respecter les règles d’hygiène et de sécurité (la pression d’essence peut dépasser les 100 bars, contre 4 bars pour les anciens systèmes) ;
  • Réaliser des opérations techniques conformes aux prescriptions des constructeurs ;
  • Assurer des interventions rapides et efficaces afin de maintenir la rentabilité de l’atelier.

La solution du GNFA

Une formation courte de deux jours, animée par des spécialistes des motorisations essence, expérimentés en animation pédagogique.
Composée de 40 % d’apports technologiques et de 60 % de mises en situations pratiques réalisées en sous-groupes, sur véhicules et/ou sur châssis moteur, cette formation permet d’assimiler rapidement les bons gestes. Cette modalité pédagogique centrée sur la pratique, permet aux stagiaires de transférer leurs acquis dans leurs activités quotidiennes.
Cette formation met à jour les savoir-faire et développe de nouvelles compétences pour mener à bien les activités de maintenance et de contrôle des systèmes d’injection directe essence.