Rencontre avec François-Xavier Bécot

Le GNFA a habilité plus de 5 000 techniciens des réseaux Peugeot et Citroën en 2011 à la maintenance des véhicules électriques et hybrides. La volonté du groupe d’anticiper les grandes tendances du marché a trouvé un écho dans la réactivité de son partenaire formation.

Où en est PSA, du point de vue des normes environnementales ?

La question de la préservation de l’environnement est un sujet important pour nous.
Pour y répondre, le Groupe PSA travaille depuis plusieurs années sur des motorisations diesel dont les émissions de CO2 sont largement en dessous des normes européennes.
Pour aller plus loin et répondre à la tendance du marché, nous disposons d’une offre complète en véhicules électriques : Peugeot « iOn » et « C-Zéro » pour Citroën, mais également en véhicules hybrides diesel : « DS5 HYBRID4 » pour Citroën et « 3008 HYbrid4 » pour Peugeot ; premiers véhicules associant les performances d’une motorisation diesel HDi aux qualités de la propulsion électrique.

Ces nouveaux véhicules engendrent de nouveaux besoins de formation ?

L’habilitation VE/VH des techniciens et de nos réseaux de distribution a démarré préalablement au lancement commercial de nos véhicules électriques et hybrides. Démarche systématique pour garantir les compétences de nos réseaux et assurer la satisfaction de nos clients. Nous souhaitions donc disposer dans chacun des points de vente des réseaux Peugeot et Citroën, de la compétence nécessaire pour intervenir sur nos véhicules électriques et hybrides. Nous avons donc anticipé l’ensemble des habilitations nécessaires auprès de nos techniciens. Nous nous sommes appuyés sur les compétences du GNFA pour mettre en application la réglementation en vigueur. Nos équipes en interne et celles du GNFA ont piloté en commun cette action de formation prioritaire.

Quelle habilitation électrique ?

L’habilitation BCL et B2L. La personne habilitée BCL met le véhicule hors tension électrique avant toute intervention. Il s’agit des opérations de consignation/déconsignation. Avec l’habilitation B2L, elle peut également réaliser les opérations de maintenance et/ou de réparation sur le véhicule électrique ou hybride. Dans le cas des techniciens de nos réseaux, ils ont suivi une formation leur permettant d’être habilités pour ces deux domaines. Ainsi, le même technicien peut mettre le véhicule hors tension et ensuite intervenir sans danger, tout en respectant les obligations de protection individuelle et collective.

Comment s’est organisée la mise en oeuvre de cette formation ?

D’un point de vue pédagogique, le GNFA nous a proposé la modalité de formation la plus pertinente et efficiente par rapport à notre objectif : avoir au moins un technicien habilité dans chaque point de vente du réseau de distributeurs (concessionnaires, filiales et succursales) avant la fin 2010 et pour le réseau d’agents Peugeot et Citroën avant la fin 2011.
Il nous a proposé une modalité mixte indissociable : deux modules d’e-learning et une journée en présentiel. Le e-learning était la modalité pédagogique idéale pour expliquer le principe de fonctionnement d’un véhicule électrique et hybride, mais également pour permettre aux techniciens de maîtriser la réglementation, les contraintes, les documents administratifs et la mise en place des processus. Cette modalité nous a permis de former un maximum de techniciens en un minimum de temps et de respecter les délais. Fin 2011, le Groupe PSA compte plus de 5 000 techniciens habilités dans ses réseaux dont 2 ou 3 techniciens en moyenne par point de vente.

Et pour 2012 ?

Pour 2012, nous allons mettre en place dans le cadre de l’évolution de la réglementation VE/VH une habilitation à destination des dépanneurs et des remorqueurs : l’habilitation B2XL.
Nous allons la proposer à l’ensemble des réseaux Peugeot et Citroën qui effectuent une activité de dépannage et de remorquage. On compte près de 1 200 dépanneurs dans nos réseaux Peugeot et Citroën. La particularité de cette démarche réside dans le fait que la plupart des dépanneurs sont également des techniciens qui travaillent dans l’atelier de maintenance et pour certains ont déjà été habilités. Le GNFA a donc conçu deux formations :

  • une formation d’une journée spécifique au domaine du dépannage pour les personnes déjà habilitées à la maintenance de ces véhicules (habilitations BCL et B2L).
  • une formation de deux jours pour les personnes n’ayant aucune habilitation électrique et hybride.
©PSA