AD : la formation des collaborateurs au cœur des enjeux métiers

Entretien avec Olivier Hélore, Responsable du développement commercial Pieces et Services Techniques du groupe Autodistribution France

Lors du Congrès de Malte, le groupe a présenté son nouveau plan de développement pour les années à venir. La formation y tient une place particulière. Pouvez-vous nous en donner les raisons ?

Les véhicules évoluent, d’un point de vue technique très rapidement et de plus en plus de voitures comportent des éléments connectés et cela ne va pas aller en diminuant. Il serait inconscient de penser que les professionnels peuvent continuer à intervenir ans être former au préalable. De plus pour faire face à une concurrence grandissante, il faut pouvoir justifier d’un professionnalisme. La formation offre cette légitimité, elle en est même l’outil principal.

Quelles sont les actions que vous menez dans ce sens ?

Déjà en communiquant auprès de notre réseau. Il faut faire tomber les barrières qui existent encore face à la formation. Il est donc important de la valoriser. Se former, n’est pas encore culturellement intégré. De plus, les difficultés administratives et le manque de personnel constituent aussi des freins. Notre rôle est de les accompagner et de simplifier les démarches.  La formation a donc désormais une place prépondérante et ce, dès le parcours d’intégration.
En octobre 2017 nous avons de plus ouvert le premier centre de formation : l’institut AD. Nous y proposons des stages techniques mais aussi commerciaux ou encore marketing…

Quel est le rôle du GNFA dans ce déploiement ?

Le danger majeur est de croire que l’on peut tout faire tout seul. Pour avancer de la meilleure des façons il faut mutualiser les compétences. Le GNFA est un partenaire historique qui possède les formateurs, les connaissances pédagogiques et la culture automobile. Nous travaillons donc de concert pour assurer la montée en compétences de tout notre groupe.