Badge MDSA : le choix de la compétence

Germain Bonnefis, Responsable Commercial a entrepris en avril une formation Badge Manager de la Distribution et des Services Automobile. Sa motivation ? Devenir un meilleur patron.

Retour sur une expérience riche et formatrice.

Reprendre ses études quand on est déjà dans la vie active, c’est le pari qu’a fait Germain Bonnefis, Responsable Commercial dans le garage familial, en intégrant la formation BADGE Manager de la Distribution et des Services Automobiles. 

Le parcours de Germain est atypique et inspire un profond respect.  Ancien élève en « échec scolaire », comme il se décrit lui-même, il reprend goût aux études grâce à l’alternance. BEP, BAC pro, BTS, la vie active a, pour lui, une valeur plus concrète. En parallèle, il vit de sa passion pour les rallyes auto. À la suite d’un accident, il arrête la course et son père lui confie alors les rênes de l’entreprise. 

Autodidacte, il y développe ses compétences en gestion et marketing. Quelque part en lui, il garde l’espoir de faire, un jour, une école de manager pour devenir « un meilleur patron ». Mais ce n’est jamais le bon moment. Au cours d’un échange avec Ghislaine Pisani, conseillère développement formation du GNFA à Blagnac, celle-ci lui parle du BADGE Manager de la Distribution et des Services Automobiles, et le convainc 

qu’il est le candidat idéal. Certifiante, cette formation conçue en partenariat avec l’ESSCA (école de commerce), délivre un diplôme de niveau I (bac+5) accrédité Conférence des Grandes Écoles. Sa formation démarre à Boulogne Billancourt (92) en avril 2018. Son impression ? « Les intervenants sont de grande qualité et au quotidien je peux déjà mettre en application ce que nous apprenons en formation. En face de nous, nous avons des experts. Il n’y a pas d’approximation. » Même s’il reconnaît que « c’est intensif » et que « cela demande une vraie implication », Germain Bonnefis est ravi, « l’apport est tel que je ne le vis pas du tout comme une contrainte ». 

Six mois plus tard, le bilan est totalement positif pour cet ancien phobique de l’école qui considère, désormais, sa formation comme une « merveilleuse opportunité ».

 

Plus de renseignements sur la formation  ici