Entretien professionnel : comment bien l’appréhender ?

Désormais inscrit au code du travail depuis mars 2014, l’entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire tous les 2 ans entre le salarié et son employeur. Il a pour objectif d’examiner le parcours professionnel du salarié et de définir les perspectives d’évolution professionnelle (qualification et emploi).

Tous les 6 ans, il intègre une obligation de résultat pour l’employeur.

Qu’est ce que l’entretien professionnel ?

Une obligation légale qui permet au manager de :

  • Développer un management plus individualisé de ses collaborateurs et donc plus efficace
  • Responsabiliser chacun de ses collaborateurs : 
    • Au développement de ses compétences
    • Aux adaptations et aux évolutions de son poste de travail

Être informé de leurs souhaits d’évolution respectifs et anticiper les mouvements et besoins en RH 

Définir des projets d’évolution/de formation répondant aux objectifs de l’entreprise et du salarié (relation gagnant/gagnant)  

Quand doit-il se dérouler ?

On distinctes 3 périodicités :

A l'embauche

  • Informer le salarié de l’existence du dispositif
Tous les 2 ans : perspectives
  • Entretien qui concerne les perspectives d’évolution professionnelle, en termes de qualifications et d’emploi
  • Entretien distinct de l’entretien annuel (évaluation)
  • Rédaction d’un document dont une copie est remise au salarié
Tous les 6 ans : état des lieuxVérifier que le salarié a bien bénéficié de ses entretiens professionnels et qu’il a :
  • suivi au moins une action de formation
  • acquis des éléments de certification par la formation ou par une VAE
  • bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle

Quelle formation pour se préparer ?

Le GNFA vous propose 2 formats : une formation courte d’une journée ou une formation de 2 jours comprenant davantage de mise en situations. Ces formations abordent à la fois entretiens annuels d’évaluation et entretiens professionnels.

Public ciblé

  • Chef d’entreprise, tous managers d’activité (APV, VN/VO, PR, Carrosserie, …)

Enjeu et objectifs de la formation 

  • Intégrer les nouvelles obligations concernant l’entretien professionnel 
  • Clarifier les enjeux, comprendre les intérêts de mener les entretiens professionnels
  • Accompagner, orienter les salariés dans la définition de leurs parcours professionnels
  • Préparer et structurer ses entretiens
  • S’appuyer sur des outils pour mener les entretiens professionnels et améliorer ses techniques d’entretien au service d’une démarche de GPEC

La formation s’articule autour de quatre grands axes : 

  • les aspects légaux, 
  • la préparation du RDV, 
  • les outils et guide d’entretien
  • les attitudes et les comportements.

Les méthodes utilisées sont à la fois  interactives, magistrales, participative et ludiques.

Les supports et outils mis à disposition :

  • Un livret participant avec Plan d’Action Individuel
  • Un conducteur d’entretien pour la préparation puis la conduite d’entretien
  • Différents modèles de support d’Entretien Professionnel
  • Un support vierge de Définition de Fonction ou Fiche de Poste
  • Des exemples de Fiches de Qualification (RNQSA) 

Bénéfices à la fin de la formation pour le chef d’entreprise ou manager 

  • Disposer des outils nécessaires et d’un guide pour préparer puis conduire les entretiens professionnels avec ses salariés
  • Mieux connaitre son style de management pour mieux l’adapter à chacun de ses collaborateurs
  • Savoir expliquer le Compte Personnel de Formation et, si besoin, accompagner chaque salarié dans la création de son compte
  • Savoir faire le point avec le salarié sur ses aptitudes professionnelles, ses souhaits d’évolution, ses besoins de formation…
  • Savoir définir un projet professionnel (ou de formation)
  • Savoir identifier les perspectives d’évolution professionnelle du salarié.

Notre formation comprend un quizz amont/aval afin de mesurer la progression des acquis au cours de la formation et de s’assurer de l’acquisition des connaissances à l’issue de la formation

Depuis septembre, sur l’ensemble des formations réalisées, 92 % de nos stagiaires s’estiment satisfaits ou très satisfaits à l’issue de cette formation

Quels sont les risques et les pénalités si on ne l’applique pas ?

Pour les entreprises de 50 salariés et plus, si pendant six années, le salarié n’a pas bénéficié d’au moins deux des trois mesures d’évolution professionnelle évoquées ci-dessus, son compte personnel de formation devra alors être abondé par l’employeur d’un crédit de 100 heures supplémentaires, s’il travaille à temps plein, ou de 130 heures, s’il travaille à temps partiel. Une sanction financière est également appliquée à l'entreprise, avec un versement à l’OPCA de 30 €/heure (soit 3 000 € pour un temps plein ou 3 900  € pour un temps partiel).