Penser la formation autrement

Une nouvelle réglementation concernant les contrôles techniques sera applicable en mai 2018. Elle contient de nouvelles codications de défauts, de nouveaux critères d’interprétation, de nouveaux niveaux de sanctions… Par conséquent, la formation se doit d’évoluer et passe de 20 à 35 heures. De quoi susciter des questionnements et des inquiétudes chez les contrôleurs.

Pour anticiper cela, Securitest et Auto Sécurité ont décidé de faire appel au GNFA pour mettre en place des formations différentes.

 

Partenaire historique et privilégié pour les formations de maintien et de qualification le GNFA a mis à contribution toutes ses ressources pour transposer la règlementation en déployant des outils pédagogiques innovants. 

Changement de supports 

Exit les crayons et les blocs notes. Désormais tout se passe sur tablettes. En direct, pendant deux jours les exercices sont envoyés aux stagiaires. Test, quiz, les évaluations sont faites en temps réel et l’interactivité fluidifie les échanges. Cela permet aussi de clarifier des points, de lever des appréhensions et d’approfondir des notions. 

« La formation est conçue dans un esprit ludique, de façon à faciliter la compréhension d’un sujet vaste et qui entraîne une (r)évolution des pratiques », explique Guy Morvan, Directeur technique et formation des réseaux, avant d’ajouter « l’objectif n’est pas d’apprendre par cœur la prochaine directive et les nouveaux codes des défauts, mais de comprendre l’esprit et d’acquérir certains automatismes pour être efficace dès mai 2018 ».

Toujours dans cet esprit, à l’issue de cette formation en présentiel, chaque participant bénéficie en complément d’une formation à distance via un « Serious Game ».  À tout moment et depuis n’importe quel ordinateur équipé de l’application, chaque contrôleur est à même de consolider ses acquis ou de revoir un point précis.  Immergé dans un centre de contrôle technique en 3D, il fait face à une voiture quasiment réelle… Il doit alors utiliser les nouvelles interfaces et les logiciels métiers.  Tout est évalué : sa rapidité d’exécution, d’analyse, etc. Des conseils lui sont alors restitués, lui permettant de progresser.

En fin d’année, les contrôleurs auront une nouvelle session de 2 jours de formation en présentiel.  

Anticiper la réglementation permet au réseau SGS de répartir la formation sur plusieurs mois et ainsi éviter que les centres de contrôles soient pénalisés par une trop longue absence de leurs techniciens.  La pédagogie innovante mise en place par le GNFA apporte une meilleure assimilation des compétences. L’utilisation du module de formation sera poursuivie et optimisée en 2018 afin d’offrir aux contrôleurs une prise en main de la nouvelle réglementation par simulation. 

Toutes les conditions ont été mise en œuvre pour satisfaire les stagiaires et avec un taux de satisfaction globale de 97,24 % des 1600 contrôleurs (sur 3400) formés. 

Le pari est remporté !