Méthodologie de diagnostic

La méthodologie mise en œuvre par le GNFA suit systématiquement trois phases distinctes : investigation, analyse et restitution. Elle a déjà été éprouvée dans d’autres secteurs d’activités, comme la santé et l’énergie et adaptée par le GNFA aux spécificités du secteur de la distribution automobile.

Les consultants GNFA ont une double expertise, RH et automobile. Ils ont l’expérience et la connaissance métiers nécessaires pour décrypter et analyser les situations rencontrées dans les entreprises. Ils ont été formés pour les traduire en termes RH.

L’audit d’activité

Il s’agit de vérifier, pour l’ensemble des activités de l’entreprise, qu’elle met en œuvre les meilleures pratiques pour délivrer un service professionnel et de qualité auprès de sa clientèle interne et externe. Par exemple pour le service après-vente, le GNFA a découpé l’activité en plusieurs phases : image et communication, prise de rendez-vous, accueil et réception, jusqu’à la restitution du véhicule. Pour chacune d’entre elles, le consultant GNFA détaille un certain nombre d’actions et détermine le degré de conformité par rapport à une qualité de service optimale. Avec ces données sont également croisées les pratiques de management et les KPI (indicateurs de performance). De cette phase d’investigation, les conclusions RH tirées peuvent porter sur de la formation, du management ou encore sur des préconisations concernant l’organisation même de l’entreprise.
Cet audit, d’une demi-journée par site et par activité, fait appel à plusieurs outils : entretiens semi-directifs, observation en situation réelle, assessments, évaluations en face à face.

L’audit des emplois et des compétences

L’objectif est de donner une image de l’entreprise, tant à l’échelle individuelle avec des outils tels que les assessments et e-profil.gnfa (outil d’évaluation des compétences en ligne) qu’à l’échelle collective avec notamment le simulateur GPEC et la cartographie des emplois.

  • Le simulateur GPEC
    Le GNFA a développé un outil d’aide à la gestion des RH, le simulateur GPEC. Il permet de fournir une vision globale de l’entreprise, de mesurer sa capacité à faire évoluer ses personnels et à gérer leurs carrières. L’outil regroupe et croise toutes les informations socio-démographiques des salariés. Les résultats sont classés par thèmes et par niveau de priorité.
    « Par exemple, le simulateur GPEC a été utilisé par un distributeur qui souhaitait former ses réceptionnaires. L’outil a mis en exergue la jeunesse de cette population et ainsi souligné les difficultés rencontrées par l’entreprise relatives à sa politique de recrutement et de fidélisation. Dans ce cas précis, en plus du plan de formation, le GNFA a réalisé de l’accompagnement sur les postes de travail, fait des propositions de structuration du service RH et a mis en place un CQP Réceptionnaire
  • La cartographie des emplois
    Elle rassemble tous les emplois de l’entreprise et permet d’observer les grandes tendances au niveau collectif et d’identifier les priorités. La cartographie des emplois dépasse la logique des organigrammes pour adopter une vision transversale des emplois.
    Dans l’outil, les postes sont rassemblés en emplois. Il est fréquent de trouver chez les distributeurs une kyrielle de dénominations de postes pour un même emploi. La première phase consiste donc à rapprocher tous ces postes à un seul emploi. Ensuite, il faut décrire l’emploi et les compétences qu’il requiert. Pour cela, des entretiens individuels ou collectifs sont menés. Les collaborateurs s’expriment sur les emplois avec lesquels ils ont un lien hiérarchique ou fonctionnel. Ils en indiquent le niveau de compétences actuellement disponible et celui attendu pour répondre à la stratégie de l’entreprise et à l’évolution du marché.

8 modules de diagnostic

ENTREPRISE

  • Analyse des données
    Définir l’influence de l’environnement externe et de la stratégie de l’entreprise sur ses métiers, ses emplois et ses compétences
  • Analyse d’activité
    Identifier les axes d’amélioration en termes de compétences, d’organisation, de pilotage et d’emploi
  • Audit des pratiques de GPEC
    Identifier les axes d’amélioration, les actions et les outils à mettre en œuvre afin d’augmenter la performance de la gestion des RH
  • Analyse des données sociales
    Intégrer les contraintes réglementaires et utiliser le bilan social comme outil d’amélioration de la politique RH


COMPÉTENCES

  • Appréciation des potentiels
    Identifier, mobiliser et fidéliser les talents / Promouvoir et faciliter la mobilité interne / Cibler les qualités personnelles
  • Évaluation des compétences
    Disposer d’une cartographie des compétences / Mesurer les écarts entre les compétences constatées et attendues / Identifier les besoins en formation / Démarche et outils en adéquation avec le RNQSA et le RNCSA


EMPLOIS et EFFECTIFS

  • Analyse quantitative des effectifs
    Disposer d’un état des lieux des données socio-démographiques / Identifier les difficultés liées aux emplois, à l’âge, à la fidélisation des salariés, à la qualification
  • Analyse des emplois, cartographie
    Repérer les métiers et les emplois / Identifier les aires de mobilité professionnelle / Détecter les parcours professionnels types

Les prestations post-diagnostic

  • Formation continue
  • Formation en alternance
  • Aide au recrutement
  • Consulting
  • Mise en place d’outils RH
  • Coaching individualisé
  • Conseil en technologies SI/IT

Parce que la compétence est indispensable à la pérennité et au développement de l’entreprise, la Branche Professionnelle, avec le concours de l’État et de l’ANFA, peut financer un diagnostic des emplois et des compétences et proposer un plan d’actions.


Quelles entreprises sont concernées ? *
L’ensemble des entreprises de 50 salariés et plus et/ou les groupes de distribution des Services de l’Automobile relevant de la Convention Collective
* Le dispositif est également accessible aux entreprises de moins de 50 salariés. Pour connaître les conditions d’éligibilité et de financement, contactez votre Délégation régionale ANFA (www.anfa-auto.fr)


Quelle prise en charge ?
Le financement de l’État et de l’ANFA est plafonné à 1 350 € par jour de formation, dans la limite de 30 jours maximum pour les Groupes de distribution automobile
Quels sont les engagements de l’entreprise ?

  • Garantir sa disponibilité pour favoriser l’aboutissement de la démarche
  • Mettre en œuvre le projet
  • Être à jour de ses obligations vis-à-vis de l’ANFA