Les challenges et les évolutions du secteur Automobile

Les services de l’automobile représentent un secteur de tout premier plan en France avec un parc de 36 millions de véhicules, 90 600 entreprises et 475 000 professionnels.

Le secteur a eu de nombreux challenges à relever ces dernières années : innovations technologiques, inflation  réglementaire, préoccupations sécuritaires et environnementales, nouvelles habitudes de consommation, etc. Les professionnels s’y sont adaptés et ont évolué :

  • Économiquement, avec le développement et la consolidation des groupes de distribution, l’adaptation des entreprises artisanales et le développement des réseaux.
  • Technologiquement, avec la complexification de la phase de diagnostic. 
  • Socialement, avec une active politique de formation impulsée par la Branche et la redéfinition des qualifications professionnelles RNQSA (Répertoire National des Qualifications des Services de l’Automobile) donnant une lisibilité sur les parcours professionnels.

Culture de la rentabilité et de la qualité de service

Avec la crise, les exigences économiques ont continué de croître et le rythme des évolutions s’est accéléré. Les services de l’automobile connaissent à présent d’importantes turbulences.

Face à la concurrence, comment parvenir à améliorer la qualité de service ?

Face aux exigences financières, comment parvenir à améliorer l’efficacité économique de l’entreprise ?

Pour y parvenir, les entreprises ont activé différents leviers :

  • La vente de produits de qualité à des prix concurrentiels (véhicules, pièces et accessoires,...),
  • L’utilisation d’outils de travail efficaces (DMS, outil de diagnostic,…),
  • Une implémentation géographique pertinente (les réseaux de franchises y sont particulièrement vigilants),
  • L’aménagement ergonomique des ateliers et des points de vente,
  • Une gestion financière optimisée (des groupements financiers se structurent),

Mais est-ce suffisant ?